RR, l'histoire de Yunie Lucie et Jean
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Début d'une nouvelle vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yunie Lucie
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Début d'une nouvelle vie   Sam 4 Juil - 15:52

Cette fois, ils avaient quitter le Duché de Champagne, leurs pas les menèrent directement à Montargis, dans le duché d'Orléan. Lucie tenait la main de son Ange comme si elle avait l'impression qu'il allait partir sans elle. Elle était heureuse et respirait la joie de vivre. Elle était avec celui qui faisait battre son coeur.

En si peu de temps, il l'avait prit et l'avait mis sous clé, dans le petit coffret qu'on appelle "l'amour et le bonheur". Il lui avait fait pousser des ailes, plus rien ne pourrait l'atteindre. Elle se sentait invincible à ses côtés. Comme Déesse trônant sur terre avec son Dieu.

La journée s'était écoulée sans encombre, ils avaient un peu traîné entre Conflans et Montargis, ils s'étaient arrêtés une petite journée pour se reposer avant de reprendre la route pour la capitale. Quand Lucie en avait l'occasion, elle avait écrit aux autorités afin de leur faire part de leur passage. Le Duché avait fermé les frontières, pour dieu sait quelle raison. Ils ne voulaient pas devenir des hors la loi. Bien que ça n'aurait jamais déranger Lucie... Gentille ou méchante, elle ne savait pas trop à quoi se voué, et puis du moment que son Apollon était à ses côtés, le reste importait peu.

Ils étaient arrivés à la Capitale, sans vraiment s'arrêté, ils avaient continuer leur chemin en direction de Patay. Orléans était très calme, presque désert comme chaque Capitale, presque une ville fantôme. Quoi qu'il en fut, ils marchaient depuis de longues minutes, quand Lucie se tourna vers son aimé.

- Mon Ange... arrêtons nous quand nous le pourrons un moment... j'ai besoin de soufflé un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredunevie.forumactif.com
Jean
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   Sam 4 Juil - 23:04

La route était longue, périlleuse et fatigante.

Plus tôt sur leur parcours, ils avaient croisé un cavalier armé qui chevauchait vers Orléans. Rien de bon qui vaille ! Peut être un capitaine ou un messager.

La chaleur écrasante les avait terrassé et fort heureusement, il avait pu trouver du réconfort auprès d’une rivière en contrebas d’une clairière.

L’éloignement de la route leur avait permit d’éviter la rencontre avec le cavalier menaçant.

Ces instants de repos leur furent bénéfiques. Ils avaient pu profiter pleinement de la fraîcheur des berges avant de reprendre leur route.

Leur situation de clandestins inquiétait Jean, non pas pour lui mais pour son Amour qu’il ne voulait pas mettre en danger.

Il lui avait proposé de rester en dehors de l’enceinte de la capitale Ducale pour se cacher. Il ne voulait pas lui faire courir de risque. Il serait parti seul pour trouver des victuailles avant de la retrouver dans son abri de fortune.

Rien ne le rendrait plus triste que de la perdre. Son amour était trop fort et il savait que s’en séparer serait comme si on le couper en deux.

Il en mourait, il en était sûr !

Quand elle lui proposa de s’arrêter se fût avec joie car il avaient marché presque sans arrêt depuis Montargis.

– oui mon petit cœur de bonheur, peut-être trouverons nous, non loin d’ici, une ferme où demander l’hospitalité…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yunie Lucie
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   Dim 5 Juil - 12:30

- Peut être oui... ou du moins une étable pour dormir.

Lucie lui fit un rayonnant sourire, elle était si heureuse de se trouver avec lui. Elle commençait à marcher avec difficulté. Ils s'étaient sortit de la route pour éviter les cavaliers dangereux et armés. Ils arrivèrent sans vraiment se rendre compte à la capitale d'Orléans.

Le paysage était magnifique, orné d'une couleur jaune par le blé mûr, d'une couleur verte par les arbres et la forêt, d'une couleur rouge par les tulipes à chaque rebord d'un champ. Au loin, ils virent une ferme, ils s'en approchèrent et croisèrent un gentil paysan. Lucie laissa son Apollon lui parler, étant toujours très timide et taciturne avec les gens qu'elle ne connaissait pas.

L'homme leur annonça avec gentillesse qu'ils pouvaient se reposer dans la petite étable ou se trouvait de la paille. Il s'empressa de dire, qu'il n'y retournerait pas de la journée et les mis en garde contre l'armée qui se tournait en ville. Il leur conseilla de rester bien en dehors des chemins et de se faire plus petit qu'une souris. Après l'avoir remercier, le couple se dirigea vers le logis pour la nuit.

En y entrant, ils découvrirent des bottes de pailles empiler un peu partout. Mais en se glissant derrière plusieurs bottes empliées, ils virent un petit coin parfait pour se reposer, à l'abrit de la porte et des regards malfaisant. Lucie déposa sa besace au sol et en sortit une couverture qu'elle déposa au sol. Jean n'avait plus qu'à sortir la sienne pour pouvoir se couvrir un peu. La jeune femme s'assit sur la couche de paille et soupira en ôtant ses chausses.

- Que ça fait du bien...

Elle sourit, tout en pensant que le lendemain, ils devraient marché encore jusqu'à Patay et qu'ensuite ils devraient certainement dormir sur les chemins pour rejoindre Verneuil, leur prochaine étape pour travailler un peu pour se nourrir, mais surtout se reposer un jour et demi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredunevie.forumactif.com
Jean
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   Dim 5 Juil - 23:27

La nuit s’approchait, les étoiles commençaient à luire dans le ciel et les constellations apparaissaient une à une. Le ciel limpide, loin de toute perturbation de la lumière de la ville, offrait un spectacle grandiose en ce début d’été. La fraîcheur de la pénombre emplissait l'air. Les odeurs de l'herbe coupée imprégnait chaque effluve qui se portait aux narines de Jean et Lucie.

Comme à son habitude, l’étoile du berger éclairait plus que les autres et semblait être le centre de l’univers.
La lumière des étoiles suffisait à éclairer l’intérieur de l’espace habituellement réservé aux animaux. Leur logis de la nuit était tel une arche de Noë dont ils étaient les maîtres.

Pour Jean, une autre lumière éclairait sa vie, c’était Lucie. Et cette lumière était plus pure que toutes celles que ses yeux avaient pu contempler jusqu’à présent. Elle lui avait appris que l’origine du nom Lucie était Latin et voulait dire Lumière.

… tes parents ont eu raison de te prénommer ainsi, mon Amour, lui avait-il répondu. Ton amour brille de mille feux et embrase mon cœur comme un volcan la vallée.

La lumière de la nuit, portée par l’humidité de l’abri de fortune, formait une atmosphère d'une volupté délicieusement nacrée et lactée.

Après s’être préparés à s’endormir, ils avaient passé un petit moment à se cajoler ; soucieux qu’ils étaient de repousser le moment fatidique où le marchand de sable déposerait la douce poussière. Pour eux ce moment était le signe d'une séparation qu’ils refusaient le plus possible. Ils se donnaient la main comme chaque soir. C'était pour eux le lien qui les unirait jusqu'au matin ; gage qu'ils ne pouraient pas se réparer.

Ce soir là, ils s’étaient endormis très vite. Les longues journées de marche depuis leur départ de Conflans ayant eu raison d’eux.

Alors qu’ils dormaient profondément, un invité surprise, ou plutôt, une invitée surprise, vint les réveiller en sursaut...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yunie Lucie
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   Mar 7 Juil - 8:19

Elle ne savait pas que son prénom voulait dire Lumière. Jamais sa mère ou son père ne lui avait dit. Elle ne pouvait que sourire, ravie de savoir l'originie de son nom.

- Et bien... J'espère que ta vie sera illuminé par ma Lumière et que ton coeur brillera sous mon amour aussi longtemps que Zeus le voudra!

Elle l'avait embrassé tendrement, avant de rentrer dans l'abri de fortune, gracieusement prêté. Ils s'étaient tous deux allongés l'un contre l'autre, laissant la fatigue des derniers jours de marche derrière eux. Rapidement, ils s'étaient endormit, prenant un peu de repos.

Une petite truffe s'était mise à chatouillé les pieds de Lucie qui s'était réveillée en sursaut. Qu'elle était sa surprise en s'apercevant qu'ils n'étaient pas seuls. Une petite boule de poil, d'à peine deux mois, au pelage aussi noir que les ailes d'un corbeau se trouvaient devant eux. La petite bête était terrifiée, très vite des liens s'était tissés entre Jean, Lucie et la petite louve. Elle fut lavée dans l'abreuvoir, nourrie par une vache laitière et prénommée Louna. Un prénom que Jean avait soigneusement proposé et que Lucie avait accepté avec plaisir. Ils s'étaient ensuite à nouveau endormit, Louna entre le couple qui cherchait à être appaisée. Au petit matin, ils furent réveillés par une Louna qui avait faim et trouvait que le couple avait assez dormit, elle voulait qu'on s'occupe d'elle.

Le petit déjeuner fut servit, la toilette effectué. Ils étaient tous les trois prêts à se rendre à Patay. Louna fut attaché par une petite corde afin de ne pas la perdre en route. Elle voulait plus jouer avec la cordellette que marché, mais elle l'acceptait avec plaisir.

La route se déroula sans encombre. Arrivés à Patay, ils trouvèrent un endroit pour dormir quelques heures, loin de la ville... La prochaine étape serait Verneuil, mais avant ils devraient marchés un très long moment sur les routes, Verneuil était plus loin qu'ils ne le pensaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredunevie.forumactif.com
Jean
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   Mer 8 Juil - 14:25

Le matin de leur départ vers Verneuil, Jean était allé à Patay pour s’enquérir de quelques miches de pain et d’un peut de viande séchée.
A présent, ils ne leur restaient plus que quelques écus en poches.
La route vers Verneuil serait longue et le risque de rencontrer l’armée du Duc d4orléans n’était pas mince. Il faudrait être prudent.

De retour du marché, il trouva Lucie jouant avec la petite bête sauvage. Il se plaçât derrière un arbre à l’affût.

Il les contemplait s’amusant. Lucie tenait un bâton dans la main que Louna tenté de mordiller.

Il souriait et prenait du plaisir à les regarder heureuses.

Après quelques minutes, il se débusqua de sa cachette et s’avance à pas légers vers son adorée.

- Ohé ! Ma chérie, je suis revenu. Nous allons pouvoir partir.

Il s’approcha d’elle et la serra contre lui et posa un baiser sur son front.

- Je vous regardais jouer caché derrière un arbre. Je crois que j’aurais pu rester ainsi tellement tu es belle a observer tellement tu irradie le bonheur avec tes cheveux au vent.

Ils allèrent chercher leurs sacs et se mirent en route…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yunie Lucie
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   Mer 8 Juil - 22:26

Lucie joua longuement avec Louna. Elle ne pouvait que rire en voyant la petite louve, leur petit bébé à quatre pattes, grogné et tenter de reprendre le morceau de bois. Elle n'avait jamais été aussi heureuse et était certaine que le jour ou elle offrirait un enfant à son bel Apollon, tout l'or du monde, ne pourrait rivalisé face à ce bien être.

Jean était revenu, et lui disait à nouveau pleins choses très gentille.

- C'est ton amour qui me rend si belle... C'est ta bonté et ta générosité que me rend si bien... C'est tes caresses qui me rend si douce...

Un sourit naissait sur ses lèvres, alors qu'elle l'embrassa tendrement. Puis ils prirent leurs affaires et reprirent doucement la route, mains dans la mains. Le chemin fut long, très long, ils dûrent s'arrêter à plusieurs reprises. La nuit tombée, ils étaient obligés de dormir à la belle étoile, le temps le permettait.

Plusieurs lieux avant d'arrivé à Verneuil, ils avaient décidés que Lucie continuerait le chemin pour vérifié qu'ils ne seront pas ennuyé. Lucie en avait pas envie, elle ne voulait pas se séparé de lui, ni de leur louve. Ce fut donc le coeur lourd, qu'elle continua la route.

Arrivée à Verneuil, seule, elle trouva une auberge et une chambre ou dormir pendant deux jours au moins. Elle dut faire un courrier au prévôt, car dans ce duché aussi, il fallait une autorisation de passage. Elle trouva ses tâches administratives très désagréable et concertantes. Elle qui n'aimait pas écrire, ni parler à des inconnus, elle était servie...

En tout début de soirée, avant que le soleil ne se couche. Elle se dirigea alors vers les murailles, ou elle avait rendez-vous avec Jean. Mais les minutes passèrent, le soleil se couchait et de gros nuages s'installèrent, un orage menaçant n'était pas loin d'éclater. Mais Jean n'était toujours pas là. L'inquiètude gagna la jeune femme, lorsque la pluie tomba brusquement. Elle ne voyait plus devant elle. Même munie d'une lampe à huile, elle n'arrivait pas à voir son Aimé, et il ne semblait pas l'entendre. L'éclair éclatèrent, le tonnerre gronda... La pluie détrempa Lucie qui avait une santé fragilisée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredunevie.forumactif.com
Jean
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   Jeu 9 Juil - 17:37

La chaleur écrasante de l’après-midi avait laissé la place à un orage d’une violence extrême. Jean attendait le retour de Lucie. Elle était partie en avant pour qu’ils soient sûr que la ville était sans danger.
Il voyait s’amonceler au-dessus de lui d’épais et menaçant nuage noir. La nuit qui approchait accentuait cette atmosphère pesante.
Petit à petit les éclairs qui étaient au loin s’approchaient. Le vent se mit à souffler en bourrasque de plus en plus violentes. Quand soudain la pluie se rua à tout rompre à l’assaut du sol sec et étanche. En quelques minutes toute la plaine fût submergée. Jean sentant qu‘il ne pourrait rejoindre Lucie à la porte chercha un abri pour laisser passer le plus gros de la tempête.

Il espérait qu’elle ne chercherait pas à le rejoindre lui.

Après quelques dizaines de minutes, la pluie cessa et la nuit l’avait remplacée.

Jean s’aperçut que son abri était finalement tout proche du point de rendez-vous manqué. Il se mit à entendre le son de la voix de Lucie qui l’appelait. Il ne la voyait pas dans l’obscurité il se déplaça au son de sa voix. Puis soudain il devina la lueur de la lampe qu’elle tenait dans se main au dessus d’elle.

Il couru jusqu’à elle pour la serrer dans ses bras.

… Oh ! Ma chérie je croyais que cela ne finirait jamais et que nous serions séparés pour la nuit…

Ils étaient trempés tous les deux jusqu’aux os. En quelques minutes, la température de l’air avait baissé de plus de 10°C et ils commençaient à avoir froid. Toutes leurs affaires étaient mouillées.
Ils se dirigèrent vers l’auberge dans laquelle Lucie avait réservé une chambre.

Heureux de s’être retrouvés, ils n’aspiraient plus qu’à se sécher, se réchauffer et se sustenter d’un bon repas.

Verneuil, enfin ! Leur ouvrait les bras à tous les deux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yunie Lucie
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   Jeu 9 Juil - 21:01

L'angoisse avait pris place, la peur de perdre l'autre ne faisait qu'ébranler le coeur et l'âme de la belle Nymphe de Jean. Elle ne pouvait pas se résoudre à perdre son Apollon, ni même son petit bébé... Elle avait hurlé à s'en faire casser la voix, elle avait attendu, sous cette pluie dense, lui trempant les os. Elle qui avait déjà sa santé qui déclinait à chaque minutes qu'elle vivait, elle n'avait pas été prudente de s'avancer sous le torrent de la pluie.

La pluie prit fin, les hurlements de Lucie se faisait enfin entendre.


- Jean!!!! Jeaaaaannnnnnnn!!!!

La lampe fut remontée presque au dessus de sa tête. Elle ne voyait rien, Lucie était inquiète, jusqu'à ce qu'elle entendit la voix de l'homme qui faisait battre son coeur. Jean courait jusque vers elle, ses bras la laissèrent tendrement et fortement. La peur faisait trembler Lucie.

- Je l'ai cru aussi... viens, allons se sécher...

Le couple rentra à l'auberge ou Lucie avait dégoter une grande chambre. Ils commandèrent le repas, puis montèrent dans la chambre, ou très vite les habits furent retirer. Lucie commença à éternuer, elle sentit que son corps se battait contre un refroidissement. Elle annonça à son amour qu'elle était fragile, que sa santé ne tenait qu'à un fil.

Après l'annonce de cette nouvelle, Lucie craignait vraiment qu'il refuse de rester aux côtés d'elle. Mais il n'en fut rien, il accepta et lui promit d'être toujours à ses côtés et d'être fort pour deux. Elle ne pouvait que sourire et se dire qu'elle était chanceuse d'avoir un tel homme à ses côtés.

Le repas fut servit, Lucie grignotta plus qu'elle ne mangea. Elle ne se sentait pas très bien, la fièvre commençait à monter. Le couple se coucha, discutant encore de longues minutes, avant que la jeune femme s'endormit dans un sommeil agité. Au court de la nuit, la fièvre de Lucie avait augmenter. Elle était tremblante et faisait des cauchemars, avant d'être réveillée par son Amour. Elle lui expliqua ce qu'il avait à faire, elle devait boire une potion pour sa fièvre. Elle s'endormit à nouveau, pour cette fois se réveillée en milieu de matinée.

Elle était en sueur, sa fièvre était toujours présente et son teint très pâle. Louna était couchée à ses pieds et dormait, mais elle chercha Jean à ses côtés, il n'était plus là. Peut être qu'il avait du partir travaillé. Mais Lucie se sentit si mal, qu'elle devait absolument boire une potion. Elle se leva péniblement, tremblante et tenant à peine sur ses pieds. Elle attrapa le godet et tenta de faire chauffer de l'eau pour une tisane, mais elle n'y arriva pas. En remplissant un bol d'eau, posé près de la cheminée, elle le fit tomber, inondant ainsi le sol.

Ses jambes lâchèrent et Lucie chuta à son tour. Couchée sur le sol, elle sentit Louna s'approcher d'elle et se mettre à aboyer très fortement pour la première fois. Lucie se mit à pleurer en essayant de se relever, elle entendit à ce moment là, entre deux sanglots, la porte s'ouvrir....


Dernière édition par Yunie Lucie le Ven 17 Juil - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredunevie.forumactif.com
Jean
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   Mar 14 Juil - 19:31

Le soir venu, Jean rentra de son travail à la mine de Verneuil.
Il poussa la porte de la chambre et trouva Lucie inanimée au pied de la cheminée presque éteinte. Louna était blottie auprès d’elle et couinait.
Il couru en l’appelant.

… Lucie ! Oh ma Lucie ! Mon dieu que t’est-il arrivé…

Inquiet il posa la main sur son front brûlant de fièvre. Il posa son oreille sur sa poitrine et sentit le petit cœur battre doucement mais régulièrement.

Jean prit Lucie dans ses bras, sans qu’elle ne se réveille. Il alla la poser délicatement sur le lit. Elle tremblait et sa chemise était trempée de sueur. Il la dévêtit et la glissa dans le drap.

Jean alla remettre une bûche sur le feu presque qu’éteint. Une fois le feu ravivait, il concocta une dose de potion contre la température.

En passant, il prit linge humidifié dans la bassine et la posa sur la nuque de Lucie.

Dès que la potion fût prête, il introduit un peu d’eau froide pour ne pas à avoir à attendre qu’elle refroidisse. Jean vînt s’asseoir au bord du lit et redressa la tête de sa belle endormie qui délirait.
Elle bredouillait des mots qu’il ne comprenait pas mais semblait parler d’un événement dramatique concernant ses parents.

Il pensait :

… Ma pauvre chérie, j’ai mal de te voir ainsi, et d’être obligé de te laisser seule pour aller travailler.…

Il posa le bord du gobelet sur ses lèvres desséchées et elle se mît à boire le médicament par petites gorgées.

Après cela, jean Lui prit la main et, Louna posait sur ses genoux, attendit auprès de son Ange qu’elle revienne à elle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yunie Lucie
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   Mar 14 Juil - 21:10

L'énervement l'avait épuisée, elle n'avait plu eu la force de se redresser. Elle s'endormit sur le sol, tremblante et en sueur. Elle se sentit soulevée et entendit Louna se calmer petit à petit. Jean l'avait déposée sur le lit, ou Lucie continua à délirer. Elle se voyait près de ses parents, ou elle leur parla dans sa langue natale. Les mots qui sortaient de sa bouche furent mélanger entre le français et le grecque. Dans son délire, elle disait au revoir à ses parents tout en pleurant à chaude à larmes. Lorsque sa tête se redressa, Lucie sortit de son délire et laissa le liquide coulé le long de sa gorge. Elle comprit alors, qu'elle avait rêvé, que c'était un cauchemar. Mais elle ne put savoir si elle avait rêvé de tomber ou non, bien que son corps tout entier lui faisait mal. Peut être était-ce sa fièvre? Peut être pas, quoi qu'il en fut, son corps était meurtrit par la chute. Un bleu commença à se faire voir sur l'épaule droite de Lucie, ainsi que sur sa hanche droite. Lucie se calma et s'endormit d'un sommeil profond.

Au bout de plusieurs heures, ses yeux s'ouvrirent et sentit la main de Jean dans la sienne, ainsi que sa tête contre son bras. Elle bougea légèrement la main.

Jean... Mon amour... sa voix était faible et un peu tremblante.

La fièvre avait diminuer, mais ses deux bleus non. Elle redressa légerement la tête pour regarder son épaule qui lui faisait mal, elle compris en voyant le bleu qu'elle n'avait pas rêvé pour sa chute. Jean s'était redresser et semblait inquiet. Même Louna s'était rapprocher et s'était couchée contre Lucie. Lucie serra la main de son Ange et tenta de lui sourire doucement.

Je... je t'aime mon Amour... pardon... de te donner tant... de soucis...

Elle ne pouvait s'empêcher de culpabilisé d'être dans cet état, d'être malade. Elle soupira doucement, puis sentit sa bouche être très sèche.

De... de l'eau... s'il te plaît...


Dernière édition par Yunie Lucie le Ven 17 Juil - 20:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredunevie.forumactif.com
Jean
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   Jeu 16 Juil - 22:50

A son réveil Lucie n’avait plus beaucoup de fièvre. Le médicament faisait son effet mais pour combien de temps ?

Ma puce ! Que t’est-il arrivé ? …

IL posa tendrement un baiser sur son front. Il était triste de la voir dans cet état de souffrance.

Il alla lui chercher un gobelet d’eau et vint se rasseoir auprès d’elle.

Tient petit cœur joli… …Demain, je reste avec toi. Je n’irai pas travailler… J’ai gagné suffisamment d’argent pour que l’on puisse aller à Argentan.
Demain, le contremaître de la mine me prêtera une charrette et un âne. Son frère habite à Argentan et nous pourrons l’y laisser. Ainsi nous pourrons aller tranquillement jusque là-bas. Nous ne pouvons rester à Verneuil. Nous ne sommes pas les bienvenus dans le duché d’Alençon. Espérons que cela sera mieux en Normandie…


Il pensait :

… Pourvu que nous puissions avoir un laisser passer pour la Normandie…

Jean prit sa tête sur ses genoux et lui caressa ses longs cheveux noirs et soyeux.

Il réfléchissait aux mots qu’elle avait dit pendant ses cauchemars. Il imaginait le malheur qu’elle avait subit lors de la perte de ses parents. Ces mots lui rappeler combien lui aussi souffrait de ne pas connaître son passé…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yunie Lucie
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   Ven 17 Juil - 13:11

- J'ai... voulu... me faire chauffer... une potion... mais... j'y suis pas arrivée...

Elle put boire quelques gorgées d'eau, puis elle se mit légèrement sur le côté pour voir Jean en face. Elle tenta de lui sourire doucement, tout en écoutant ce qu'il avait dire. Elle acquiesça de la tête en signe d'accord. Elle était si faible et si fatiguée, qu'elle ne tarda pas à s'endormir en tenant la main de son Astre.

Les jours suivants, Lucie ne faisait que dormir et manger, ou plutôt grignotter. Le dimanche suivant, ils purent prendre la route, la fièvre avait baissé pendant deux jours au moins. Mais la fatigue de Lucie était si forte qu'elle ne pouvait pas encore se débrouillé toute seule. Tard dans la soirée du dimanche, ils étaient arrivés à Argentan, ou ils trouvèrent un logis pendant quelques jours.

La fièvre de Lucie ne faisait que monter et descendre, la jeune femme passa à nouveau deux jours complet au lit. Dans ses moments de lucidité, elle entreprit de faire des courriers pour leur demande de laisser passer pour la Normandie. Chaque message lui revenait en négation. Les normands refusaient que le couple s'aventure sur leurs terres. Lucie dut se résoudre, à force de quémander, à prendre la décision de rentrer chez eux, enfin plutôt chez Jean. Elle avait peine à se considérer comme champenoise.

Dans sa lancée de courrier, Lucie envoya une note au prévôt d'Alençon afin de demander une prolongation de deux jours ou moins, pour que le couple puisse sortir du territoire. Lucie savait qu'elle devrait demander une autre autorisation la semaine suivante, dans le prochain duché, mais elle n'était pas pressée pour le faire. Elle en avait de plus en plus marre d'être observée, d'être prise pour une brigande... alors qu'elle en avait pourtant pas l'air.

En milieu d'après-midi, Lucie s'était assise sur le lit, entrain de caresser Louna et de jouer avec elle. La fièvre semblait être totalement partie, mais Lucie se sentait encore très faible, elle avait besoin de repos. Louna était fatiguée et s'arrêta de jouer, pour aller s'enrouler dans le lit, à la place initiale de Jean. Lucie laissa son "bébé" dormir et se leva très lentement, en titubant un peu. Elle déposa un châle sur ses épaules et se plaça devant la fenêtre. La pluie battait son plein, détrempant la chaussée et toutes personnes qui tentaient de rejoindre leurs maisons. Les bras croisés, Lucie se plut à observer une mère portant son bébé dans les bras pour le couvrir. Un sourire apparut, tendre et doux... Elle se mit à espérer qu'un jour, elle sera mère à son tour...

Lucie se perdit dans ses pensées, quand la porte s'ouvrir lentement, annonçant le retour de Jean...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredunevie.forumactif.com
Jean
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   Sam 18 Juil - 17:28

Jean rentrait du travail qu’il avait trouvé dans une ferme non loin d’Argentan. Parti dès l’aube, il revenait en fin d’après-midi.
Il était trempé car la pluie n’avait cessé de tomber toute l’après-midi. Il était transi de froid et attendait impatiemment son retour dans la chambre qu’ils avaient loué pour quelques jours.

Il espérait pouvoir se restaurer d’un plat bien chaud et surtout se sécher près du feu.

Il entra dans la chambre et vit Lucie debout auprès de la fenêtre regardant au dehors.

– bonsoir mon amour ! Comment te sens-tu ce soir ?

Il s’approcha d’elle, elle ne tourna pas la tête et continua à regarder par la fenêtre.

Il la ceintura de ses bras et lui posa un baiser dans le cou.

– Je suis transi de froid et complètement trempé. Je vais me changer et me réchauffer près du feu

Il ôta ses vêtement et prit une serviette qu’il noua autour de sa taille puis se positionna devant l’âtre de la cheminée.

Tout de suite il se sentit mieux.

Inquiet de ne pas voir venir Lucie, il tourna la tête mais Lucie n’avait pas bougé.

– Tout va bien mon petit cœur ?

Il s’étonnait de son long silence. Elle qui d’habitude, quand elle n’était pas fiévreuse, se précipitait dans ses bras dès il rentrait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yunie Lucie
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   Sam 18 Juil - 18:19

Jean était rentré, Lucie avait sentit ses lèvres se déposé sur son cou, ce qui la fit frémir. Elle soupira très lentement, mais ses yeux ne regardaient que la jeune mère et son enfant. Son esprit était préoccuper ailleurs, elle avait bien entendu Jean lui parler et bouger dans la pièce, mais la dernière phrase de Jean accompagné par le coup de Louna dans les jambes, la fit sursauté et sortit de ses pensées. Louna avait fait une belle fête à Jean, mais voyant que Lucie ne bougeait pas, elle s'était élancée dans les jambes de la jeune femme.

Lucie tourna vivement la tête, en poussant un petit cri de surprise.

Aïe!!

Un sourire se dessina sur ses lèvres. Elle se pencha pour caresser Louna.

C'est bon... j'ai compris...

Elle s'avança ensuite vers Jean qui était rester près de la cheminée. Elle le vit à torse nu, avec une serviette autour de la taille. Lucie se glissa délicatement dans ses bras, ses mains se déposèrent dans son dos. Elle lui déposa un tendre baiser sur les lèvres avant de lui parler.

Tout va bien, mon petit Ange! J'étais totalement ailleurs... Excuse moi... ta journée s'est bien passée?

Elle glissa tendrement sa tête sur son épaule. Plutôt, elle avait reçu un message du prévôt normand, ainsi que du prévôt d'Alençon. Elle devrait en parler à Jean, mais avant, elle voulait profiter d'être dans ses bras et qu'il lui raconte un peu sa journée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredunevie.forumactif.com
Jean
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   Sam 18 Juil - 23:39

Jean senti les mains fraîche de Lucie sur son dos et se redressa avec un petit frisson qui lui donna la chair de poule.

– tu as les mains froides.

Il la serra fort dans ses bras et rendit le baiser.

– Je suis content que cela aille mieux, mon petit cœur.

Il laissa aller ses mains en douces caresses sur le dos de sa douce et fragile petite fleur.

– Ma journée ? Oh ! C’est toujours un peu pareil. Fatigant et long. Car il n’y a que dans tes bras que je suis vraiment bien. Surtout par ce temps de chien…

Jean avait posé sa joue contre celle de Lucie et sentait le doux parfum de ses cheveux. Il passa sa main dans sa longue chevelure noire et soyeuse.

Il aimait tant être tout contre elle.

Après quelques minutes passées ainsi, Jean réchauffé par sa belle amie et le feu de l’âtre, proposa à Lucie d’aller manger un repas chaud dans l’auberge attenante.

Il pensait déjà à leur retour vers Conflans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yunie Lucie
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   Dim 19 Juil - 20:59

Sa proposition était très alléchante. Elle avait un peu faim et elle devait absoument reprendre des forces. Ce serait ainsi sa première sortir, ça faisait des jours qu'elle n'avait pas mis les pieds dehors. Elle fut tout de même soulagée qu'il ne pose pas des questions quant à sa réaction quand il est rentré. Elle ne savait pas trop expliquer ses envies d'enfant...

Elle laissa Jean se préparer, pendant qu'elle-même se recoiffait un peu. Elle prit Louna dans ses bras et lui caressa la tête. Pendant l'absence de Jean, l'aubergiste était venu lui amener le repas, ils avaient discuté un peu et lui avait fait savoir qu'il adorait les animaux, lui même avait un petit loup et une louve. Donc Lucie prenait la boule de poil en connaissance de cause. Mais d'après les yeux de Jean, elle comprit qu'il s'inquiétait pour Louna. Elle le rassura aussitôt.

Oh! T'inquiète pas pour Louna... J'ai parlé avec l'aubergiste ce midi, il aime les animaux et possède deux loups.

Après un joli sourire et un baiser sur ses lèvres, le couple descendit à l'auberge pour manger quelque chose. Ils se mirent dans un petit coin, bien romantique et l'abrit des regards. Le repas fut servit, Jean dévora, pendant que Lucie mangeait très peu. Elle prit le temps de lui parler de la lettre qu'elle avait reçu du prévôt normand.

Alors... tu vois, pour deux semaines seulement, je me demande si c'est vraiment très utile qu'on y aille. C'est très court... et je t'avouerai que j'aimerais bien rentrer...

Elle lui expliqua ensuite que le fait d'être vu comme des badaux, des brigands, des étrangers mal intentionné lui pesait beaucoup. Aussi, elle lui proposa de rentrer le dimanche qui venait. Elle glissa une main dans la sienne tout en lui souriant, mais surtout en attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredunevie.forumactif.com
Jean
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   Dim 19 Juil - 23:57

Jean se rassasia d’une bonne soupe aux fèves bien chaude dans laquelle trempaient des morceaux de pain.

Il rêvait de cette soupe bien chaude depuis le début d’après midi alors que la pluie battait son plein dans la campagne d’Argentan. A chaque pas dans la boue il pestait contre le temps médiocre qui sévissait depuis leur arrivée et les maudits Prévost qui ne voulaient pas les laisser traverser et s’installer dans leurs régions.

Tellement il avait faim qu’il ne releva pas la tête avant d’avoir terminer son écuelle.

Une fois terminé, il redressa la tête et vu Lucie, accoudée sur la table, la tête posée dans le creux de ses mains et la bouche fendue d’un large sourire d’amusement.

Il se rendit compte de l’image qu’il vient de lui donne. Celle d’un animal qui n’aurait pas mangé depuis plusieurs jours et qui se serait jeté sur sa pâtée.

Il se met à rire généreusement en réponse à ce merveilleux sourire. Il était si heureux de la voir sourire à nouveau après l’épreuve qu’elle venait d’affronter même s’il était conscient que ses forces n’étaient pas totalement revenues.

Leur voyage de retour serait dur et sans doute plus long que l’aller. Sans compter que le temps n’était plus le même.

Il pensait aussi qu’il devait lui proposer d’aller voir Bel dès leur retour à Conflans. Elle est le médicastre du village et à une pleine confiance en elle. Peut-être pourra-t-elle conseiller à Lucie une potion pour fortifier son corps si fragile.

Il regardait sa tendre Egérie et tendit les mains vers l’avant.

Leurs mains fusionnèrent.

– Pardon mon cœur… Je te fais honte… J’étais tellement affamé, que je me suis jeté sur cette soupe.

Il prit un morceau du jarret de porc bouilli apporté par l’aubergiste. Il enleva le gras et la couenne qu’il donna à Louna.

– tiens ma petite Louna c’est pour te remercier de bien t’occuper de ta maîtresse en mon absence.

La petite louve engloutit les morceaux savoureux à son palet en frétillant de la queue.

Jean regarde Lucie dans les yeux, un léger sourire de compassion aux lèvres.

– Je t’ai trouvée bien songeuse en rentrant tout à l’heure. Sont ces rêves de l’autre soir qui te chagrinaient ? J’espère que je n’était pour rien dans ta mélancolie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yunie Lucie
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   Lun 20 Juil - 22:31

Elle était amusée de le voir manger de cette manière, son menton fut placé sur ses mains. Elle l'observait avec amour, elle aimait le regarder, surtout quand il avait un tel appetit. Il s'en rendit compte et se mit à rire. Elle rit à son tour, puis regarda Louna engloutir à son tour son morceau de viande.

- Ne dis pas de sotises voyons... j'aime te regarder manger avec appetit. Au moins, l'un de nous mange correctement.

Elle lui sourit, serrant sa main dans la sienne. La question fut posée, il lui demandait pourquoi elle était si songeuse devant sa fenêtre à son arrivée. Elle soupira très légèrement avant de lui répondre.

- Ooh non! Ce n'était pas mes cauchemars qui me hantaient... Ne t'inquiète pas... Et je n'étais pas triste, ou mélancolique non plus. Je... je me suis juste plut à observer une mère avec son enfant dans les bras!

Elle rosit légèrement à ses mots. Elle savait que la pensée d'avoir un enfant, n'était pas aussi présente pour Jean. Il lui avait déjà sa façon de penser, elle se souvenait de ses mots "je ne suis pas prêt à te partager, même avec notre propre enfant". Pourtant, elle ne pouvait s'empêcher d'y penser, de temps à autre.

- J'étais perdue dans mes pensées... Mais pas une seule fois, elles étaient négatives...

Un nouveau sourire radieux, pendant que l'aubergiste débarassait la tablée. Ils n'allaient sans doute plus tarder à aller se reposer avant de repartir pour leur maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredunevie.forumactif.com
Jean
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   Lun 20 Juil - 23:14

Jean vit les joues de Lucie se colorer.

Il savait quel était son désir d’avoir un enfant.

c’était bien naturel pour une jeune femme. pensa-t-il.

Jean aimait énormément Lucie, ce n’était pas le problème. Mais il n’imaginait pas lui donner un enfant avant de savoir vraiment qui il était.
Il craignait que le retour de sa mémoire ne lui révèle une sombre histoire passée.

Faisait-il partie de ses terribles brigands qui font si peur aux duchés qu’ils venaient de traverser. Un mercenaire, un chevalier ??????????? Il n’osait l’imaginer mais …

Qui, qui était-il vraiment pour faire prendre un tel risque à une si jolie et jeune femme. Celle qu’il aimait par-dessus tout.

Que lui révélera le secret du message caché dans la paume de l'épée au cinq croix ? Se dit-il.

Son visage se figea quelques secondes avant qu’il ne se reprenne. Cette histoire était la sienne. Il ne devait pas montrer son désarroi à celle qui partageait sa route et sa vie. [
b]La belle enfant, si fragile était sa seule raison de vivre aujourd’hui et sa seule préoccupation. [/b]
Il sera toujours temps de rechercher la solution à l’énigme de sa vie d’avant.

Il laissa dessiner lentement sur son visage un sourire de joie, celle d’être en face de son petit cœur d’amour.

Il est tant de retourner dans notre chambre, mon Amour, demain nous avons de la route à faire.

Il se leva et prit la main de Lucie, sa Lucie. Laissant quelques écus sur le comptoir pour tout solde de leur repas.

Ce soir encore, avant de s’endormir, leur amour se transforma en une subtile et brûlante fusion de leur corps face à la cheminée qui dessinait sur leur peau des ombres orangées dansant au rythme de leur sensuelle étreinte……Leur passion les dévorer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yunie Lucie
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   Mar 21 Juil - 10:48

Jean évitait à nouveau d'en parler, il restait muet à ses phrases, ses envies... Son visage resta figé pendant quelques secondes avant de laisser place à un petit sourire. Lucie ne comprenait plus rien, comment pouvait-il rester si impartial face à son désir d'avoir des enfants? Comment pouvait-elle réagir?

Dès qu'il annonça qu'il était temps de rentrer, sans discuter une seule fois de son envie, le sourire de Lucie s'effaça. La jeune femme soupira lourdement, avant de se lever et de le suivre jusque dans la chambre.

Lucie laissa, l'espace d'une étreinte passionnée, sa triste mine. Elle profita de se moment de tendresse qui devint vite une tempête de plaisir. Au fois couchée, contre Jean, Lucie s'endormit quelques heures, mais elle fut réveillée au milieu de la nuit par un cauchemar.

Elle se redressa et regarda Jean qui dormait paisiblement. Elle resta assise sur le lit, ne cessant de penser à ce qu'il s'était produit au repas. Elle n'arrivait vraiment pas à comprendre pourquoi il ne voulait pas parler de ses envies... Ne l'aimait-il pas ? N'était-elle pas assez bien pour lui, pour ne pas lui offrir un enfant ? Pourquoi ne voulait-il pas en parler? Lucie se posait tellement de questions, des questions sans réponses.

Lorsqu'elle sentit des larmes glisser sur ses joues, la jeune femme se leva, ramassa une robe de chambre et s'assit sur le fauteuil près de la fenêtre. Elle regarda la lune dehors, qui était découverte, laissant ses larmes coulés sur ses joues en silence.

Recroquevillée sur elle-même, les genoux collés contre sa poitrine, ses jambes entourées par ses bras, elle avait déposée son menton sur ses genoux. Elle sentit Louna venir lui lécher les pieds, avant de repartir vers le lit, ou elle s'élança et attérrit près de Jean qui dormait...

Avec le saut qu'elle venait de faire sur la couche, Lucie se douta que son Aimé ne serait plus endormit. Elle tourna la tête à nouveau, les yeux de Lucie restèrent accrochés sur la lune, ses joues maintenant humide par ses larmes et son coeur serrer par tant de questions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredunevie.forumactif.com
Jean
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   Mar 21 Juil - 22:44

Jean se réveilla en sursaut, quand Luna atterrit sur son dos.

Il fît un geste du revers de la main pour éloigner le petit animal qui commençait à répondre à son nom.

…Arrête Luna ! Va te coucher. Tu m’embêtes, laisse moi dormir…

Il se retourna pour constater que Lucie n’était plus là. Il se redressa et frotta ses yeux. Après quelques secondes d’adaptation à la pénombre de la pièce, il découvrit Lucie assise sur une chaise recroquevillée sur elle-même fixant la fenêtre d’où une lumière laiteuse pénétrait et venait illuminer son visage.

Jean s’aperçu qu’elle sanglotait. Il se leva et s’approcha d’elle et vint poser ses mains sur ces épaules.

Il demanda ce qui n’allait pas à Lucie et obtint juste un signe négatif de la tête.

Il prit une brosse posée sur la table de toilette et commença à peigner très délicatement ses cheveux longs cheveux noirs.

…Je crois que je sais pourquoi tu es triste.. Je crois que tu penses à cet enfant que tu voudrais de moi. Je sais aussi que tu ne comprends pas pourquoi je n’ai toujours pas dit oui. Je te dois des explications mais quelque chose m’empêche de te dire oui tout de suite.Un jour peut-être aurais je suffisamment de force pour cela. Mais la cicatrice est béante en moi et je ne suis pas encore tout à fait prêt.

Jean avait une boule à la gorge en prononçant ces mots car il savait qu’ils ne la soulageraient pas peut-être bien au contraire et cela le rendait triste à son tour.

…Oh, pardon de te faire souffrir mon petit Ange ! Je souffre à mon tour de ton chagrin que je ne peux pas consoler pour le moment.

Jean posa la brosse sur la table et retourna dans le lit, impuissant à trouver les mots justes et se mordant les lèvres, plongé dans son angoisse.

Il se coucha et n’attendant pas Lucie chercha à nouveau le sommeil qui ne venait bien sûr pas.

Quelques minutes plus tard, il sentit Lucie qui venait à son tour se coucher sans un mot.

Jean se réveilla plusieurs fois avant de s’endormir vraiment au petit matin, seulement quelques heures avant le levé du soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yunie Lucie
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   Mar 21 Juil - 23:37

Jean s'était levé, ses mains chaudes sur ses épaules, la fit frémir. Elle retenait ses larmes au mieux, jusqu'à ce que sa gorge lui fit mal. Il se mit à coiffé ses cheveux, tout en lui parlant, tout en lui expliquant qu'il ne pouvait pas lui dire "oui", qu'il en était bien incapable. Mais Lucie n'arrivait pas à savoir le pourquoi, pourquoi il pouvait dire que ça le blessait de ne pas pouvoir prendre de décision. Elle n'arrivait pas à retenir ses sanglots plus longtemps, elle les laissa éclater. Elle sent Jean se retirer et aller s'allonger, Lucie pleura pendant quelques minutes.

Au bout de quelques instants, Lucie calma ses pleurs et retourna se coucher sans un mot, et de son côté. Pour la première fois depuis qu'ils s'étaient rencontrés, elle s'était mise en boule dans un coin du lit, et Jean dans l'autre coin. Lucie observait dans le noir, cherchant le sommeil qui ne venait pas. Elle sentit plusieurs fois Jean se tourner dans la couche, lui non plus ne pouvait pas dormir. Elle ne sut combien de temps, elle resta éveillée, mais ses yeux se fermèrent enfin au moment ou l'aube s'élevait.

Quand Lucie ouvrit les yeux, elle vit Jean être assis près d'elle avec un plateau repas. Elle se redressa et ne mangea qu'un petit morceau de la brioche que Jean lui avait donné, elle ne but qu'une gorgée de son lait. La faim n'était pas là, la nuit avait été très mouvementée et elle n'arrivait pas à oublié. Evidemment, le couple se mit à parler de cette histoire, Lucie put enfin lui expliquer ses pensées, lui poser les questions qu'elle avait au sujet de sa réserve.

Cette fois, Jean lâcha ses angoisses, il lui expliquait ce qu'il lui était arrivé, il lui dit qu'il ne savait pas qui, il était exactement. Lucie resta calme, très calme même. A ce moment là, elle-même, le rassura. Elle lui expliqua à son tour, que ses parents n'étaient pas forcément des gens honnête, qu'elle n'en savait rien, mais ils voyageaient beaucoup. A ce moment là, Lucie lui fit la plus belle des déclarations d'amour.

- Quoi que tu puisses être, quoi que tu aies fait par le passé, je te prend tout entier, je t'aime et je t'aimerais quoi qu'il puisse arrivé. Que tu sois bon ou mauvais, je l'accepte...

Après cette belle déclaration, leurs émotions étaient à leur comble, tous deux lâchèrent des larmes, tous deux restèrent blottit l'un contre l'autre pendant quelques instants. Ils profitèrent l'un de l'autre.

Au bout de plusieurs minutes, ils se levèrent pour commencer à se préparer pour leur départ. A ce moment là, Jean lui annonça qu'il était d'accord, qu'il voulait lui aussi un enfant. Lucie sentit une immense joie l'envahir, elle se serra dans ses bras et l'embrassa amoureusement.

Le bonheur avait à nouveau frapper ce couple, Lucie savait à présent, qu'elle ne pourrait plus vivre sans lui. Elle était si heureuse et si bien. Malgré ses force encore très faible, Lucie prépara leurs affaires, avec l'aide de Jean. Une fois tout prêt, le couple sortit de la chambre et se dirigèrent main dans la main, Louna non loin d'eux, vers leur prochaine étape : Verneuil...

Bientôt, ils seraient rentrés chez eux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredunevie.forumactif.com
Jean
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   Jeu 23 Juil - 23:09

Le premier jour de leur voyage de retour fût éprouvant. Lucie très faible avançait péniblement. Il n’avait pas réussi à aller jusqu’à Verneuil comme ils le pensaient.

Ils devaient s’arrêter souvent pour qu’elle puisse reprendre son souffle et ne pas trop se fatiguer.

Le temps était maussade et venteux. Il ne fallait pas qu’elle rattrape froid.

An cours de route, ils trouvèrent une petite auberge où ils purent se restaurer d’un repas chaud. Des haricots avec un bout de viande en ragoût faisait bien leur affaire.

Lucie n’avala presque rien et jean s’inquiétait de plus en plus de ne la voir avaler trois fois rien à chaque repas.

Il pensait qu’elle ne reprendrait jamais assez de forces pour faire tout le voyage et son état risquait d’empirer de jour en jour.

Après le repas ils repartirent sur la route de verneuil.

Leur avancée était de plus en plus laborieuse et Lucie se mit à boiter de plus en plus. Quelques lieues plus tard. Dans le milieu de l’après midi jean senti qu’elle ne pourrait plus aller plus loin.

Voyant un moulin encore occupé, ils s’y dirigèrent et demandèrent l’asile qui leur fût gentiment accordé par le meunier.

L’homme paraissait un peu bourru mais fort aimable. Il consenti à leur laisser l’écurie comme logis d’un soir.

Après quelques minutes de repos, Jean constata que Lucie ne pourrait plus continuer le chemin à pied. Seulement ils n’avaient plus beaucoup d’argent et aucun moyen de transport.

Leur salut apparu lorsque le meunier entra dans la grange avec un vieux cheval fourbu dont il voulait se débarrasser.

Jean s’enquit aussitôt de savoir s’il pouvait emprunter la bête qu’il ramènerait dès que possible car ils n’avaient pas les moyens de leur acheter malgré son âge.

Le meunier, apercevant Lucie compris les raisons de leur besoin d’une monture. Comme il ne pouvait plus s’en occuper et qu’il ne voulait pas le conduire à l’abattoir, l’animal lui avait trop rendu de services, il décida de leur donner.

… Il s’appelle Clochard… leur dit-il.

Jean et Lucie le remercièrent de sa gratitude. Puis il les quitta leur souhaitant bonne chance et bon voyage.

Ils prirent un bon repas accompagné du lait d’une vache de la ferme et jean força Lucie à terminer tout son dîner malgré son peu d’appétit.

Après cela, la fatigue prit le dessus et il s’endormir l’un contre l’autre main dans la main…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yunie Lucie
Propriétaire
Propriétaire
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   Ven 24 Juil - 22:13

Au petit matin, le genou de Lucie était encore bien enfler et surtout bleu. Elle avait mal, mais elle devait accepté d'être tirée par le nouveau cheval tout juste acquis. Le meunier avait vraiment été très gentil de leur donner l'animal. Jean prépara le petit déjeuner, après avoir embrasser et caresser ses petites femmes. Lucie quant à elle, profitait pour se reposer.

Dès que tout fut prêt, Lucie proposa à Jean de partir quelques jours, dès leur arrivée, dans un coin de la ville pour se reposer de leur voyage bien éprouvant. Jean s'empressa de lui annoncer qu'il aurait vraiment aimé retourner à l'endroit de sa deuxième naissance... L'endroit même ou, il avait perdu sa mémoire, mais s'était réveillé près de cette épée. Lucie accepta aussitôt, elle serait vraiment heureuse de voir l'endroit ou il était avant de la rencontrer. C'était donc décidé, dès leur arrivé à Conflans, ils partiraient en retraite trois ou quatre jours tous les deux, enfin tous les trois...

Le voyage fut assez long pour Lucie qui ne pouvait pas bouger, elle devait se contenter de rester assise sur son hamac de fortune. Par moment, elle s'allongeait pour dormir, mais ses cauchemars prirent le dessus à plusieurs reprises. Elle voyait toujours ou presque la même chose, sauf au dernier cauchemars.

Elle se trouvait dans un lieu sombre, très sombre et surtout très humide. Elle entendait des voix, ou plutôt des gémissements... Petit à petit, Lucie se souvint dans son cauchemars, de son emprisonnement. Pendant de longues journées, elle avait été enfermée dans une cave très sombre, battu et torturée. A ce dernier souvenir, Lucie sursauta et se réveilla en hurlant.

Elle se rendit compte qu'ils étaient arrivés à Orléans. Bientôt... ils seraient rentrés chez eux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredunevie.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Début d'une nouvelle vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yunie-Lucie et Jean :: Cabane de Conflans :: En chemin-
Sauter vers: